Se rencontrer grâce au yoga

Je me suis formée au Yoga Hatha et Vinyasa à Cara Creek Eco Lodge (YTT 200H), un centre de formation certifié Yoga Alliance au centre du Portugal.

Pourquoi me suis-je formée au yoga ? Le yoga est une philosophie de vie, mêlant connection au corps, au souffle, au coeur. C’est une pratique spirituelle qui m’a apporté énormément sur mon chemin de guérison.

Je vis avec un SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) depuis des années, et cela se traduit chez moi par des cycles très irréguliers et très longs. Le yoga a été une des pratiques qui m’a permis de goûter à la régularité dans ma vie et notamment dans mes cycles.

C’est une évidence que la pratique du yoga, incluant les asanas (mouvements, postures), le pranayama (respiration), la méditation, mais aussi l’alimentation, etc. influence les glandes hormonales et donc nos cycles, notre sommeil, nos états émotionnels, etc…

J’aime profondément cette philosophie qui nous invite à l’union avec nous-même, au retour à l’ici et au maintenant. Dans une société où tout doit être rapide et intense, le yoga est une ôde à la lenteur, à la discipline et à l’instant.

Y’a-t-il un lien entre le yoga et la gynécologie émotionnelle ? OUI.
Dinah Rodrigues a développé le Yoga Hormonal, une séquence de yoga visant certaines glandes homonales. C’est une thérapie qui vise à réguler le système hormonal. En fonction des pathologies (SOPK, cycles irréguliers, infertilité, etc.) le Yoga Hormonal peut vraiment vous aider à réétablir un équilibre et ainsi agir sur vos troubles.
Je suis en cours de formation et j’ai hâte d’étoffer mes accompagnements Gyn’émotion® avec cette méthode.

Au-delà de l’impact du yoga sur le système endocrinien, le yoga prône aussi l’observation de ce qui est en nous. Observer nos pensées, observer nos croyances, observer le mental. Chaque jour, observer ce qui est sans jugement. Laisser les fluctuations de notre mental être. Laisser les émotions nous traverser. Un des principes maître du yoga est la non-violence, Ahimsa.

Ahimsa nous invite à cultiver l’amour de soi avant toute chose. S’aimer soi pour aimer l’autre et s’aimer soi pour aimer le monde. Et s’aimer soi, c’est aussi observer ce qui est sans vouloir se changer en permanence ! Sans chercher constamment à être mieux, plus, moins. Juste être soi.

Yoga, yoga hormonal, yoga hatha, yoga de la femme, gynécologie émotionnelle, professeure de yoga toulouse, cours de yoga toulouse
Cours de yoga © Helen Carter Photography

Et c’est exactement ce que nous faisons en gynécologie émotionnelle ! Lorsqu’une émotion s’invite en vous, je vous accompagne pour l’observer. Observer vos sensations, vos pensées et se laisser traverser, car tout ce qui est en vous est légitime ! Tout ce qui est en vous a le droit d’être là. Ce sont nos conditionnements qui nous interdisent de vivre certaines émotions en fonction des situations, mais en séance, nous laissons les injonctions sociétales à la porte afin d’accueillir ce qui vit en vous.

C’est la magie de la libération émotionnelle !

Je vous accompagne vers un mieux-être grâce à la Gyn’émotion® et au yoga. C’est tout naturellement que ces deux pratiques se conjuguent pour vous mener vers plus de paix et d’amour de vous.

Yoga, yoga hormonal, yoga hatha, yoga de la femme, gynécologie émotionnelle, professeure de yoga toulouse, cours de yoga toulouse
© Helen Carter Photography
Yoga, yoga hormonal, yoga hatha, yoga de la femme, gynécologie émotionnelle, professeure de yoga toulouse, cours de yoga toulouse

Je propose aussi des cours de yoga Hatha et de Yin yoga sur Toulouse ainsi que des cours privés !

. Dimanche de 17h30 à 18h30 : cours de yoga HATHA
. Dimanche de 18h30 à 19h30 : cours de YIN yoga

📍 The Roof, à la Halle de la Cartoucherie
10 place de la Charte des Libertés Communales
31300 Toulouse

Pour terminer le week-end en douceur.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

Yoga, yoga hormonal, yoga hatha, yoga de la femme, gynécologie émotionnelle, professeure de yoga toulouse, cours de yoga toulouse
Cours de yoga © Helen Carter Photography
Retour en haut